Effets indésirables des huiles essentielles

Claire Delaigue

Les effets indésirables des huiles essentielles nous concernent tous, que l’on soit débutant ou déjà très à l’aise avec l’utilisation des huiles essentielles.

Pourquoi ? Parce que la définition commune de l’aromathérapie en tant que «médecine douce» ne correspond pas à la réalité concrète. Je préfère, et de loin, parler d’approche alternative de santé et de bien-être ou, pour employer le langage des médecins aromathérapeutes, de médecine non conventionnelle, l’allopathie restant la référence première.

Entendons-nous bien : il ne s’agit pas de jouer à se faire (quel intérêt), ni bien sûr de renoncer aux bienfaits et vertus des huiles essentielles, cadeau du monde végétal, sous prétexte que les effets indésirables des huiles essentielles existent. Oui, comme tout produit actif et concentré, une huile essentielle demande un dosage juste, un protocole d’application adapté au sujet qui reçoit ce produit et une vision tempérée qui inscrit dans une logique naturelle globale : préciosité du produit, efficacité de son emploi, écologie et économie dans le sens parcimonie du terme.

Les résultats incroyables que l’on peut obtenir grâce à l’utilisation des huiles essentielles et le seul fait qu’il s’agissent d’un produit 100% pur et naturel ne doit pas faire perdre de vue un choix personnel : oui aux huiles essentielles, oui aussi à ce que ce choix implique. A savoir, bonne connaissance du produit, des précautions d’emploi et en amont, des possibles effets indésirables des huiles essentielles. Prudence ne veut pas dire danger, : vous êtes partie prenante à votre démarche et vous apprenez, prenez confiance et acquérez l’autonomie à laquelle vous aspirez dans les soins du quotidien, la cosmétique naturelle ou la qualité de vie dans votre maison.

Mettons de côté les huiles essentielles interdites  la vente en dehors d’une officine de pharmacie, parce qu’elles sont abortives. C’est logique. Un mot sur les les huiles essentielles nephroactives, riches en monoterpènes, à éviter auprès des personnes épileptiques, des femmes enceintes ou allaitantes et des jeunes enfants. Il s’agit pour l’essentiel des huiles essentielles obtenues à partir de résineux, mais la marge de manoeuvre reste assez souple malgré tout.


Parlons aussi des huiles essentielles neuro-actives : riches en cétones et en lactones qui agissent sur le système nerveux et peuvent révéler une forme de toxicité plus ou moins marquée. Ces huiles sont interdites aux jeunes enfants , sujets âgés et femmes enceintes ou allaitantes.

Parmi les produits qui relèvent de la prescription médicale et de la préparation magistrale par un pharmacien, sous forme de gélules gastro-résistantes, de suppositoires ou d’ovules gynécologiques, on trouve les huiles essentielles riches en phénols (dermocaustiques mais très anti-infectieuses) et certaines huiles essentielles neuro-actives ou hépatoactives, dont les propriétés soignent et guérissent mais qui doivent être dosées sous contrôle du médecin, ne restent que certains produits. Dans la pratique et le cadre de l’aromathérapie familiale, vous pouvez employer. Tout en sachant que les effets indésirables des huiles essentielles suivantes peuvent être facilement évités :

- les huiles essentielles allergisantes, comme leur nom l’indique, contiennent des principes actifs pouvant favoriser une réaction allergiques, la plupart du temps cutanée. Il convient donc, en cas de doute ou si vous êtes sujet aux  allergies (peau sensible ou terrain asthmatique/eczémateux) de faire un test d’essai avant une première utilisation. Une trace pure au creux du coude, attendez 24 à 48h. Si rien ne se produit, vous pouvez miser sur l’utilisation des huiles essentielles de cette catégorie.

  

- les huiles essentielles photo-sensibilisantes ont la particularité de réagir à la lumière et plus particulièrement lors d’une exposition prolongée sous un soleil vif. La famille des agrumes est la plus concernée et il faut attendre plusieurs heures (au moins 6h) avant de pouvoir s’exposer au soleil sans risquer la formation de vilaines tâches sur la peau.

 

Vous aurez donc compris que ces substances fortement concentrées que sont les huiles essentielles ne sont pas neutres, bien qu’elles soient naturelles. La chose importante à retenir est que vous devez vous renseigner  sur les effets indésirables des huiles essentielles que vous envisagez d’utiliser avant de vous les procurer. Comme toute autre produit actif, avant de le mettre en oeuvre !

© ROM - Agence de référencement

Recettes, fiches pratiques, quizz, retrouvez plus d'infos bien-être sur les sites Néroliane !

Calendrier Lunaire
Parfums et Cosmétiques
Astrologie et Huiles essentielles
Test Chakras
Huiles essentielles Néroliane