huiles essentielles et déficit de l’attention

Claire Delaigue

Sur le thème « huiles essentielles et déficit de l’attention », trouble généralement associé à l’hyperactivité, Néroliane a reçu des questions. Sans pouvoir remplacer aucune prescription médicale, ni remplacer les effets de l’allopathie, l’aromathérapie et les huiles essentielles offrent des possibilités pour calmer le jeu et aider les personnes pour lequel le TDHA (Trouble Déficit Attention Hyperactivité) a été diagnostiqué.

Quand on parle « huiles essentielles et déficit de l’attention », les enfants sont autant concernés que les adultes. Il convient dès maintenant de préciser que l’emploi des produits aromatiques suivants, qui semblent apporter un apaisement comportemental, ne sont pas tous adaptés à l’enfant avant 10 ans. Demandez toujours l’avis de votre médecin traitant, et d’abord pour être bien sûr de la compatibilité entre traitement en cours, huiles essentielles et déficit de l’attention.

Le TDHA est caractérisé par des difficultés à se concentrer, à rester calme, immobile et à terminer ce qui a été commencé. On remarque une inattention, une agitation physique et verbale et une impulsivité très au-dessus de la moyenne, en tous lieux et en toutes circonstances.

Comment l’aromathérapie peut-elle apporter une aide ? Voici une liste indicative de produits qui peuvent prétendre à agir de manière positif sur ce trouble, ces huiles essentielles ayant un effet lénifiant ou régulateur du système nerveux.

- l’huile essentielle de lavande fine bio : c’est très certainement le premier produit à essayer quand on souffre de TDAH. Adaptée à tous les âges et à toutes les peaux, l’huile essentielle de lavande fine bio peut être employée entre 2 et 3 fois par jour, en massage du thorax et des bras, diluée dans de l’huile d’amande douce. La dilution de cette huile essentielle ? Le standard serait une dilution à hauteur de 10% pour les plus jeunes et jusqu’à 40% pour les adultes. Une suggestion : dans un roll’n de 10ml, comptez, selon les indications précédentes, entre 1ml et 4ml de lavande et finissez de remplir le tubeavec de l’huile végétale. Vous pourrez ainsi pratiquer des applications locales (base du cou et nuque, avants-bras, plexus solaire) en cours de journée. Pas de risque d’irritation, ni de surdosage : c’est un produit très souple d’emploi

- l'huile essentielle de ravintasra bio : encore une possibilité pour calmer un trop plein d’énergie et limiter l’impulsivité. Même dosage et conseils d’utilisation pour l’huile essentielle de ravintasra bio que pour la lavande, même souplesse d’emploi. Selon vos préférences olfactives, vous pourrez choisir l’un ou l’autre ou alterner l’usage des deux produits. Je vous invite à observer si l’un des deux vous convient davantage ou convient mieux à l’enfant pour lequel vous le choisissez. Au regard du TDAH, l’effet de l’huile essentielle de ravintasra bio sur l’activité nerveuse est réelle, et peut-être plus directe que celui de la lavande

- l’huile essentielle de basilic Inde : conseillée pour les seuls adultes (ou les jeunes à partir de 15 ans), celui qu’on appelle le tulsi - le basilic Inde - est une plante sacrée à qui on prête de nombreuses vertus. Son huile essentielle a le mérite d’apaiser les nerfs et de ramener l’esprit à la modération. En cas de déficit de l’attention, le basilic permet de se focaliser sur l’essentiel, dans un calme physique relatif. Le massage du ventre est préconisé. Vous pouvez diluer l’huile essentielle de basilic Inde à 10% dans de l’huile d’amande douce, voire à 15% maximum si votre peau tolère les applications répétées, et employer votre mélange 2 à 3 fois par 24h en moyenne

- l’huile essentielle de menthe poivrée bio : voilà un produit qui faut oublier pour un enfant et qui ne conviendra qu’à un adulte exempt de faiblesse hépatique ou biliaire. Il est difficile de prévoir l’ampleur des effets bénéfiques de l’huile essentielle de menthe poivrée bio sur un sujet souffrant de troubles de l’attention. Mais en clarifiant l’esprit, elle permet de se concentrer, de se fixer sur une tâche et un objectif. Un dosage très léger est préconisé : de l’ordre de 2 à 5% maximum. Le massage doit concerner une petite zone du corps car son action rafraîchissante peut saisir. l’intérieur des poignets ou le creux des coudes sont des zones possibles. A employer avec parcimonie, en observant bien ce qui se passe, notamment parce que toutes peaux ne la tolèrent pas forcément sur une période de temps prolongée

© ROM - Agence de référencement

Recettes, fiches pratiques, quizz, retrouvez plus d'infos bien-être sur les sites Néroliane !

Calendrier Lunaire
Parfums et Cosmétiques
Astrologie et Huiles essentielles
Test Chakras
Huiles essentielles Néroliane