Huiles essentielles pures ou synergie d’huiles essentielles

Claire Delaigue

Huiles essentielles pures ou synergie d’huiles essentielles, telle peut être la question, surtout quand on débute en aromathérapie. Ma réponse sera très simple :

- utiliser une seule huile essentielle pour son activité reconnue dans un domaine précis, c'est bien

- associer deux huiles essentielles aux vertus complémentaires pour un résultat optimisé ou deux huiles essentielles aux propriétés identiques, pour soigner le corps ou pour une action cosmétique "coup de poing", c'est mieux

- multiplier le nombre d’huiles essentielles pures ou synergie d’huiles essentielles, est-ce pour être sûr de ne rien oublier ou l’indice que le sujet n’est pas maîtrisé ?

Sur ce dernier point, j’aime faire un parallèle avec la pratique des homéopathes (unicistes ou pluralites). Troisième possibilité : le traitement du symptôme est visé plutôt que la source. Je parle ici d’aromathérapie familiale, pas de cosmétique naturelle bien sûr.

Alors, Huile essentielle pure ou synergie d’huiles essentielles ? Si vous optez pour un tea tree (arbre à thé) ou une lavande, une seule huile essentielle polyvalente respectueuse de la peau et des muqueuse, c’est une solution efficace et prudente. Coupler une huile essentielle antitraumatique MAIS non désinfectante (exemple : l’immortelle et le tea tree), c’est un choix un peu plus précis. Même chose lorsque vous associez une huile essentielle anti-bactérienne et une autre anti-virale (lavande et ravintsara, par exemple).

Pour le reste, c’est-à-dire une formulation à 3, 4 et jusqu’à 6 huiles essentielles, il s’agit véritablement d’une préparation magistrale. A réserver au pharmacien aromathérapeute.

© ROM - Agence de référencement

Recettes, fiches pratiques, quizz, retrouvez plus d'infos bien-être sur les sites Néroliane !

Calendrier Lunaire
Parfums et Cosmétiques
Astrologie et Huiles essentielles
Test Chakras
Huiles essentielles Néroliane