Le parfum résumé

Claire Delaigue

Le parfum, résumé de nos envies et de nos désirs, a toujours été utilisé – et l'est encore aujourd'hui – dans une double logique : séduire et se protéger.

L'emploi que nous faisons du parfum en tant qu'êtres humains rejoint la réalité du monde animal et végétal. Les plantes exhalent des senteurs pour attirer les insectes pollénisateurs (sexualité) et éloigner les nuisibles tout en s'isolant du feu solaire déshydratant (protection). Les insectes exhalent des odeurs appelées phéromones, biochimiques servant à transmettre des messages entre des êtres vivants. Elles jouent un rôle d’appât sexuel, surtout chez les insectes. Les animaux et les êtres humains exhalent aussi des odeurs corporelles mais aussi des odeurs particulières qui sont autant d'informations sur leur fécondité.

Le parfum, résumé simple et immédiat de tout ce qu'on ne dit pas mais qui est essentiel à dire et pour l'autre, à savoir, à sentir : voilà qui serait une jolie définition d'un parfum !

Le parfum, résumé de la personnalité de celui ou celle qui le porte, est une carte de visite olfactive. Il est porté pour attirer et plaire, mais aussi pour se présenter au monde. Il révèle partiellement ou entièrement celui ou celle qui le porte. S'il ne correspond pas à la personnalité de son porteur, la dissonance sera flagrante.

L'histoire du parfum résumé tient en peu de mots. Les Babyloniennes s'immergeaient dans des bains d'huiles odorantes et les Grecques, dans de l'eau de rose. Car d'Egypte et du Proche-Orient, les parfums furent exportés vers la Grèce, puis vers Rome. On raconte que l'Empereur Néron faisait épandre des parfums coûteux lors de ses banquets pour enivrer les sens.


Au Moyen-Orient, les femmes de moyenne extraction portaient des sachets de myrrhe en pendentif. Dans les harems, les favorites déposaient une senteur différente sur chaque partie de leur corps pour parfaire leur toilette. Aimée Dubucq de Riveri, concubine du Sultan Sélim, envoya à sa cousine Joséphine de Beauharnais, devenue impératrice, de nombreux parfums avec leur mode d'emploi et les endroits du corps où déposer ces senteurs.


Au Japon, les femmes encensaient leurs kimonos dans une fumée montante de jasmin. Aujourd'hui, elles continuent à se parfumer ainsi, en déposant leur composition préférée dans l'ourlet de leur jupe.

Depuis le XIXème siècle, on sait de plus fabriquer des arômes de synthèse, certains reproduisant un arôme naturel, d'autres parfaitement originaux. Le premier parfum de synthèse fut le nitrobenzène, préparé avec de l'acide nitrique et du benzène, utilisé pour donner un parfum d'amande au savon.

© ROM - Agence de référencement

Recettes, fiches pratiques, quizz, retrouvez plus d'infos bien-être sur les sites Néroliane !

Calendrier Lunaire
Parfums et Cosmétiques
Astrologie et Huiles essentielles
Test Chakras
Huiles essentielles Néroliane